Rabais À coup de plume
CP Concept
Sylvie Cousineau

Ne lâche surtout pas Greta Thunberg

Par Josée Durocher

Qu’on soit d’accord ou non avec elle, Greta Thunberg a su démontrer que les attaques faites au nom des différences ne l’atteignent pas, ou du moins, c’est ce qu’elle laisse entendre lorsqu’elle répond à ses détracteurs.

Crédit photo: Facebook Greta Thunberg

Greta Thunberg, c’est cette jeune fille d’à peine seize ans qui fait la grève d’école pour le climat depuis un an déjà. Elle a traversé l’Atlantique, en voilier, de l’Angleterre aux États-Unis, pour assister au sommet mondial de l’ONU.

Outre toute sa bonne volonté et ses actions vertueuses, cette jeune étudiante qui fait la grève pour le climat attire l’attention car elle est également autiste Asperger.

Ses détracteurs s’en donnent à cœur joie de la rabâcher et de voir des défauts qui n’existent pas chez elle. Les autistes Asperger ne sont pas défectueux. Ils sont tout simplement différents.

Et Greta qui en rajoute un peu en disant que son autisme est un super pouvoir et, moi, d’être bien d’accord avec elle.

Si le fait d’être autiste Asperger — je le suis également — n’est pas toujours de tout repos, j’y vois là, moi aussi, des super pouvoirs bien plus que des limitations. Nous, les autistes, sommes tous différents les uns des autres même si nous nous rejoignons dans le fait d’être différents.

Le jour où l’on m’a annoncé que je suis Asperger, j’ai fait le choix très éclairé et en toute conscience d’y voir là des richesses infinies à exploiter. Cette décision, je ne suis jamais revenue dessus et jamais je n’ai eu l’idée de me déprécier à cause de mon autisme.

Plus que cela, j’ai eu des limitations toute ma vie et depuis ce fameux diagnostic, j’ai décidé de les transformer en défis à relever. Ça n’enlève rien à personne que je voie les choses ainsi mais ça fait une réelle différence dans ma réalité.

Greta, elle, n’a que seize ans. Elle agit déjà comme une grande dame digne et fière et elle a bien raison d’agir ainsi. Moi, j’ai cinquante ans et je viens de découvrir cette philosophie qui veut que j’aie la même valeur que n’importe qui d’autre, autiste ou pas.

Alors, je vais continuer de suivre cette jeune fille sur les réseaux sociaux, continuer à lire à son sujet et au sujet de sa lutte pour l’environnement. Mais je vais y voir aussi un autre genre de lutte, celui où l’on ne lutte pas, celui où l’on ne fait qu’affirmer qui nous sommes avec tout ce que cela implique et en toute dignité.

Merci et ne lâche surtout pas, Greta Thunberg, parce que moi, comme beaucoup d’autres, on est de ton bord à cent pour cent parce que nous nous reconnaissons en toi. Il est temps que les gens nous voient pour ce que nous sommes véritablement c’est-à-dire des personnes à part entière, tout simplement.

Et vous?  Qu’en pensez-vous?

 

Laisser un commentaire