Skip to content
Conférences
CP Concept
Sylvie Cousineau

Milieux de vie Supervisés, une entreprise axée sur les besoins des personnes autistes

Par Josée Durocher

Vicky Lemieux a une voix douce mais assurée et rassurante.  Celle qui termine un baccalauréat par cumul de certificats en intervention psychosociale, en autisme et en santé mentale, est également éducatrice spécialisée et œuvre déjà dans le milieu de la santé, dans un CLSC.

Sœur d’un adulte TSA, elle chérissait un rêve depuis longtemps et voilà désormais la femme de quarante ans à la tête de Milieux de vie Supervisés, une entreprise destinée à aider les personnes autistes à vivre en appartement en toute autonomie.

Un entreprise naissante

L’entreprise possède un immeuble situé à Saint-Hyacinthe qui abrite, entre autres, deux appartements.  Celui de 5.5 pièces est l’appartement-école où les cohortes de Milieux de vie Supervisés apprennent les rudiments du « vivre en autonomie ».

Ce laboratoire vivant permet des apprentissages et des mises en pratique totalement réalistes.  « Il s’agit de quatre fins de semaine, du vendredi au dimanche, dont deux sont obligatoires pour passer à l’étape suivante, soit celle d’habiter en appartement supervisé. », m’explique Vicky Lemieux pas peu fière de ses réalisations!

Parce que l’entreprise est au fait des moyens restreints de beaucoup de gens, les prix sont respectueux du coût de la vie.  Pour seulement 150 $ le weekend (il existe quatre volets donc quatre weekends à ce fabuleux concept), hébergement et nourriture compris, c’est un investissement en soi-même qui vaut vraiment la peine. Des conférences et des ateliers sont aussi proposés lors des journées portes-ouvertes de l’établissement, Vicky Lemieux ayant pensé à tout pour tout le monde.

L’autre logement, un 8.5 pièces compte six chambres et trois salles de bain. « Les chambres sont grandes et les locataires ne partagent leur salle de bain qu’avec une personne.   C’est un appartement qui sert de milieu de vie transitoire ou permanent. »

Une entreprise qui fera des petits

Mais que fera l’entreprise Milieux de vie Supervisés lorsque l’appartement « milieu de vie » sera occupé au grand complet?  C’est une question qui ne désarçonne pas Vicky Lemieux : « C’est simple, nous investirons dans un autre immeuble! »

Les personnes TSA sont souvent reléguées à vivre avec leurs familles une bonne partie de leur vie et n’ont pas toutes la chance d’apprendre leur autonomie de manière encadrée comme le propose l’entreprise de Vicky Lemieux. 

Aussi, ces personnes ne peuvent pas toujours adresser toutes leurs inquiétudes et leurs questions concernant leur avenir à des gens capables de leur répondre tout en les rassurant et en leur démontrant qu’elles sont aptes à vivre seules.

En discutant avec la femme d’affaires — et de cœur — qu’est Vicky Lemieux, on comprend immédiatement qu’elle a pensé à tout afin que sa clientèle soit le plus à l’aise possible.

« Lors de l’emménagement, nous serons aussi là pour les aider à s’installer, en fournissant les meubles, s’il y a lieu, et en donnant un coup de pouce pour la décoration. », me dit-elle.  Vraiment, l’équipe de Milieux de vie Supervisés pense à tout!

Une entreprise qui permet de se réaliser

Avoir un chez-soi où il fait bon vivre passe par la sécurité que donne l’assurance qu’on saura se débrouiller et être autonome dans notre milieu de vie.  Si certaines personnes pensent à quelque chose de permanent lorsqu’elles font appel à Vicky Lemieux, d’autres pensent davantage de manière provisoire dans le but de se préparer à vivre de façon indépendante et autonome.

Chapeau à Vicky Lemieux pour cette idée brillante et son élan à aider son prochain.  Elle aide à bâtir le pont entre neurotypiques et neuroatypiques de bien belle façon!

Et vous?  Êtes-vous une personne TSA?  Dans quel milieu vivez-vous actuellement?  Voudriez-vous être pleinement autonome?  Comment comptez-vous y arriver?

Laissez un commentaire





error

Vous aimez ce blogue? Partagez :)

Scroll To Top