Conférences
Sylvie Cousineau
CP Concept

Louis T m’a dit…

Par Josée Durocher

C’est un Louis T plus que généreux avec qui j’ai conversé en ce bel avant-midi ensoleillé.  Entre deux rendez-vous probablement très importants, il a eu la gentillesse de répondre à mes questions.  « C’est la plus courte entrevue de ma vie! », m’a-t-il dit, surpris.  « Ce sera le plus beau texte que t’auras lu! », lui ai-je répondu. 

L’humoriste et le diagnostic

Louis T est humoriste et remplit les salles partout où il performe.  J’aime son humour qui sort de l’ordinaire… qui me rejoint.  Et s’il me rejoint autant, c’est probablement parce qu’il est, tout comme moi, autiste Asperger!  Nous avons reçu un diagnostic tardif à l’âge adulte.

« Moi je suis chanceux parce que ça n’a pas été difficile à accepter.  Cela a été un soulagement!  Souvent, les adultes qui reçoivent un diagnostic tardif comme moi ont mené une quête qui a duré longtemps pour trouver des réponses à leurs questions.  C’est un parcours de difficultés qu’ils ont connu. Pour moi, cela n’a vraiment été que du soulagement. »

Quand j’émets le fait que, dans mon cas, recevoir un diagnostic tardif a transformé ma vie et que j’avais enfin un vocabulaire approprié pour parler de moi, Louis T intervient en ces termes : « Je sais que le terme Asperger connait quelques controverses.  Non, nous ne sommes pas que ça mais ça reste une bonne façon de se présenter. »

Ce qu’il pense de Greta

Je ne pouvais passer sous silence le fait que Greta Thunberg et son entourage disaient qu’être Asperger, pour Greta, était un super pouvoir selon leurs dires. « Je comprends pourquoi ses parents et des gens disent ça.  J’émets certains bémols par contre.  J’aimerais que certaines choses soient mieux expliquées aux gens. 

Probablement que certaines explications supplémentaires sont données mais les médias ne les rapportent pas nécessairement.  Greta est devenue un symbole d’une cause.  Et quand cela arrive certaines personnes s’attaquent au symbole et non au contenu.  Je lui souhaite d’être assez forte pour passer à travers tout cela. » Moi, je ne peux qu’être d’accord avec lui sur ce point.

Parler d’autisme

Enfin, une autre question a été abordée lors de notre entretien, c’est-à-dire l’importance de parler d’autisme le plus possible.  Pour ma part, je trouve vraiment important de partager mon histoire parce que savoir que je suis autiste de haut niveau a complètement transformé ma vie et de bien belle manière.

Pour Louis T, c’est également nécessaire. « C’est important d’en parler pour ceux qui sont moins habiles d’en parler, ceux qui en souffrent parce que c’est difficile pour eux et pour ceux qui n’ont pas nécessairement de tribune pour en parler. 

C’est important de montrer les aspects positifs de l’autisme comme pour quelqu’un qui veut l’expliquer dans son milieu de travail, par exemple, pour avoir les bons mots et que tout se passe bien. »

En conclusion

Louis T est une personne immensément sympathique.  Il nous propose son spectacle « Vérités et conséquences » et on l’aime pour son humour intelligent et pertinent.

Les personnalités publiques qui acceptent spontanément de répondre à mes questions sont souvent des gens pour qui la générosité est une grande valeur.  J’ai adoré discuter avec Louis T parce qu’il n’y a pas que son humour qui est intelligent… l’homme l’est, sans contredit, mais il est doté d’une certaine sensibilité qui confirme que, autiste ou non, on se rejoint souvent.  En tous les cas, les deux autistes qui ont discuté ensemble, cet avant-midi, pensaient de la même manière!

Et vous?  Que pensez-vous de l’autisme? Trouvez-vous important d’en parler et que faites-vous pour sensibiliser ceux qui vous entourent?

Laisser un commentaire