Conférences
Sylvie Cousineau
CP Concept

Greta Thunberg: ferveur et coeur!

Par Josée Durocher

C’est ce que me disait une amie tôt ce matin lors d’une conversation avec moi.  Patricia, autiste tout comme moi et tout comme Greta Thunberg, me faisait cette remarque.  Nous, on la trouve forte et vulnérable Greta!  On pense aussi que les gens oublient facilement qu’elle est autiste. 

Crédit photos: Facebook Greta Thunberd

À en croire les nombreux commentaires ou différents statuts que je vois passer sur les médias sociaux, j’ai bien l’impression que les gens se souviennent de l’autisme de Greta lorsque cela les arrange de le faire.  Un peu comme mon autisme, un peu comme l’autisme de bien d’autres gens!

Oublier l’autisme

Moi, par exemple, je serais très capable d’un discours prenant comme ceux que cette jeune militante pour l’environnement nous sert à qui mieux mieux.  Ce pourrait être tout aussi prenant puisque je suis de la race des hypersensibles.  Pas de filtre, je laisserais parler mon cœur en m’adressant aux autres cœurs.  Mais m’entendraient-ils?

Ce que je constate avec Greta Thunberg, c’est la capacité qu’ont les gens à oublier qu’elle n’est pas exactement comme tout le monde.  À moins que, ne sachant pas trop comment gérer la chose, ils omettent de plein gré cette information capitale.

Crise de nerfs et manipulation

J’en ai lu des vertes et des pas mûres à son sujet.  Certains prédisent même qu’elle serait sur le bord de la crise de nerfs.  Cette enfant – parce que c’est encore une enfant- est fatiguée, émotive et surtout très passionnée.

J’omets ici de parler de ceux qui la disent manipulée car, selon moi, une enfant de cet âge est capable de s’exprimer et d’avoir ses propres opinions.  J’avais les miennes à son seize ans et j’étais foudroyante de passion aussi!

J’ai bien aimé la moue que Greta faisait en regardant s’exprimer le président américain lorsqu’elle a dû lui céder le passage l’autre jour. Si ça c’est une petite fille seulement fragile et sans défense, pincez-moi quelqu’un!  Quant à moi, elle avait des allures de guerrière, la petite!

Il y a des gens qui sont choqués noir parce qu’ils disent qu’elle n’aurait pas dû parler de son syndrome d’Asperger.  D’autres ne comprennent pas pourquoi, si elle est si bien articulée, elle ne fait pas que parler de cela.  Comme si une Aspie ne pouvait aussi parler d’environnement en expliquant qui elle est véritablement…

Je suis consciente que la cause autistique gagnerait à être davantage connue que maintenant et que si elle l’était, des enfants autistes n’auraient pas leur bureau de classe dans les toilettes de leur école par manque d’aménagements spéciaux.  Mais tous les autistes n’ont pas le devoir de faire avancer une cause qui les rejoint!

Les “mal-entendus”

De toute manière, Greta, elle a parlé de l’autisme comme elle le pouvait dans les circonstances et ce qu’elle en a dit, pour ceux qui l’écoutaient, a été bien reçu.  Mais qu’un discours soit écouté ne veut pas nécessairement dire qu’il est entendu.

Et c’est à force de « mal-entendu » que la belle jeune fille qu’est Greta Thunberg n’est pas comprise.  Il existe des gens pour qui l’information entre dans une oreille et ressort par l’autre.  Certaines personnes manquent davantage d’empathie que bien des autistes que je connais aussi.

Alors qu’on lui donne un « break » à Greta de ne pas s’exprimer au goût de tous.  Elle fait de son mieux la petite.  Elle est courageuse, fonceuse, avec le cœur à la bonne place.  Elle ira loin.  Parce qu’au risque de déplaire à certains, s’exprimer avec ferveur et par le cœur… ça en dit long sur la grande dame qu’elle sera un jour!

Et vous?  Vous pensez quoi de la situation ou de Greta?

 

Laisser un commentaire