Gabriel Landy, l’homme kaléidoscope

C’est avec énormément de candeur que Gabriel Landry, longueuillois, nous a accordé une entrevue.

Né en 1950 à Natashquan, il est précocement inspiré par la nature sauvage et les horizons lointains qui se proposent à lui. « La maison où j’habitais était située sur les rives du golfe Saint-Laurent. Petit, on ne m’a pas mis beaucoup de barrières et j’ai été élevé près des Montagnais. » Déjà, tout jeune, Gabriel Landry, artiste-peintre, espère vivre dans un monde où les frontières n’existent pas… lui qui est doté d’une extrême sensibilité.

Lire la suite ici…

Laissez un commentaire





Vous aimez ce blogue? Partagez :)