Skip to content
CP Concept
Conférences
Sylvie Cousineau

Autisme: Le courage de vivre ma vie!

Par Josée Durocher

Il y a quelques mois, j’ai pris l’initiative de vivre ma vie comme je le souhaitais. J’ai mis mes peurs de côté et j’ai foncé. Oh, j’aurais très bien pu continuer à vivre comme je le faisais, dans la peur et dans la tourmente mais j’ai décidé que c’était assez !

Un diagnostic qui a tout changé

Et mon diagnostic en autisme n’est pas étranger à ce changement brusque de comportement. Il faut dire que j’ai ramé très fort toute ma vie pour me comprendre mais ce n’était pas gagné d’avance puisqu’il me manquait beaucoup d’éléments pour y arriver.

Toutefois, depuis le diagnostic, tout a changé ! C’est comme si mes peurs étaient devenues plus petites que mes ambitions et mes désirs les plus profonds. Un peu comme si elles s’étaient effacées derrière un courage naissant et un besoin viscéral de faire une différence dans la vie des gens.

La prétention de pouvoir changer le monde…

J’ai toujours eu, au plus profond de moi, ce désir de changer le monde. Je vois le monde, j’y vis et je trouve qu’il ne tourne pas toujours rond. Mais j’ai toujours douté très fort que je n’y arriverais pas seule.

Me connaître enfin en identifiant mon autisme m’a permis de grandes réflexions sur la vie que je menais et sur celle que je voulais mener. Si tout le monde prétend vouloir changer le monde, ils sont peu nombreux à le faire réellement puisqu’ils se pensent tout simplement impuissants à le faire.

J’étais là à réfléchir, diagnostic en main, et j’en suis venue à la conclusion qu’il était maintenant temps pour moi de vivre ma vie autrement puisque la manière que j’avais adoptée jusque là ne donnait pas beaucoup de résultats.

L’initiative de croire en soi

Il ne me manquait qu’une chose : croire en moi-même. J’aurais pu y voir là un frein que la vie elle-même me mettait mais j’y ai vu une occasion de prendre l’initiative de foncer à toute allure, de croire en moi et d’avoir confiance que tout se passerait bien.

J’ai fait le bon pari. Tout se passe bien, c’est la vérité. Et plus je crois en moi, plus il m’est facile de foncer et plus je fonce, plus je crois en moi. Je suis désormais située dans un cercle pas du tout vicieux et je mords dans la vie à pleines dents !

Le courage

Si je remonte à quelques années, il m’aurait fallu beaucoup de courage pour réaliser tout ce que je fais aujourd’hui. Mais, à force de pratiquer et de rêver que j’en avais, je peux faire tout ce que je veux maintenant.

Et changer le monde est toujours d’actualité ! Si toutes mes activités me permettent de me réaliser pleinement désormais, je garde en tête tout ce qui me propulse à l’avant. C’est la cause de l’autisme qui insuffle la meilleure énergie qui soit et dans mon cas, c’est l’autisme qui est mon moteur.

Dans le fond, le courage de vivre notre vie se puise en nous, à même toutes nos valeurs et nos croyances. Suffit de se connaître et d’observer tout ce qui nous motive. J’ose espérer que, dans la foulée de mes pas, d’autres seront inspirés à faire comme moi… vivre leur vie intensément, selon leurs désirs les plus profonds et mués par l’amour qu’ils portent à ce monde qui nous entoure.

Et vous?  Avez-vous cette envie… cette urgence de vivre enfin votre vie, autiste ou non?  Comment vous y prenez-vous?

 

 

Laisser un commentaire

Scroll To Top